Articles

Retrouvez tous nos articles

Les Soins Esséniens

>> Revenir aux articles

Partager l’article

Quelques mots sur l’origine Esséniennes.

Les Esséniens vivaient deux à Trois siècles avant Jésus christ. Mais les bases de leur enseignement furent réactivées dans les lieux secrets du temple inversé et souterrain de Louxor en Égypte.

Cependant, les grands principes de cette communauté avaient déjà eu cours dans le continent perdu et englouti appelé « Atlantide » dont l’un des grands administrateurs était celui qui, il y a deux milles ans, fût connu sous le nom de Jésus.

 

Dans le livre » Le nouveau grand livre des thérapies Esséniennes et Égyptiennes. » écrit par  Daniel Meurois et de Marie-Johanne Croteau , (excellent livre à lire), nous donne  au travers les annales akashiques quelques repères Historiques.

« Cet enseignement a été dans la discrétion, dans une certaine clandestinité, puisqu’elle faisait constamment référence à l’unité d’un principe difficilement compatible avec le culte réhabilité d’Amon-Rê.

Les quelques traités de « médecine subtile » existant sur des rouleaux de papyrus furent donc détruits et la diffusion de la connaissance de nature solaire des thérapeutes de la cité d’Akhetaton devint purement orale, dispensée de maître à disciple.

Par quels méandres est-elle parvenue à rester vivante puis à être communiquée à certains prêtes de l’entourage de ce jeune égyptien de la cour de Ramsès II qui allait devenir Moïse ?

Toujours est -il qu’elles révèlent que lorsque Moïse reçut clairement la mission avec l’accord du pharaon d’emmener les hébreux hors d’Égypte, certains de ses prêtes initiés aux antiques thérapies vibratoires étaient du voyage. Les Annales disent également que Moïse lui-même était imprégné de leur Principe solaire unique et unifiant, celui-là même qui avait nourri Akhenaton.

C’est de cette façon que la tradition thérapeutique structurée à la demande d’Akhenaton et de son père fut transmise souterrainement au peuple hébreu. Ce sont ces derniers qui au fil des siècles, allaient se regrouper et constituer petit à petit une sorte de société distincte qui allait finalement donner naissance à la fraternité Essénienne.

• Les soins Esséniens, c’est quoi exactement ?

Les soins Esséniens sont une approche thérapeutique qui utilise le pouvoir guérisseur de la lumière et du son ainsi que le massage de  points énergétiques dans le but de maintenir ou rétablir un équilibre harmonieux entre le corps, l’âme et l’esprit.

Ces soins agissent en rétablissant la circulation de l’énergie qui a été perturbée par le stress, la maladie, les formes-pensées négatives et les difficultés de la vie quotidienne.

Jésus, ce grand guérisseur, était membre de la communauté Essénienne.

Ces soins sont à nouveau disponibles aujourd’hui  au travers les « Annales akashiques ».

Nous trouvons Aujourd’hui  plusieurs écoles dont deux grandes écoles en France, celle de Daniel Meurois/Croteau  et celle de Anne Givaudan/ Achram.

 A travers les  différents stages, et enseignement vous découvrirez les soins Esséniens, approche thérapeutique à la fois millénaire et très actuelle, afin que chacun soit en mesure de reconstruire son être véritable et intègre.

Quelques livres très intéressants à lire : «

  • De mémoire d’essénien > écrit par Anne Givaudan et Daniel Meurois
  • Lecture d’aura et soins esséniens>  par Anne Givaudan 
  • L’enseignement des Esséniens de Enoch
  • Jésus et les Esséniens de Dolores Cannon
  • La porte du ciel. Révélations sur Qumrân et les Esséniens de Etienne Nodet et Jean-Sébastien Rey
  • <Formes-pensées> tome 1 et 2 par Anne Givaudan  en collaboration avec le Dr Antoine Achram.
  • Le Nouveau grand livre des thérapies Esséniennes et Egypticiennes de D.Meurois et Marie-Johanne Croteau
  • Visions Esséniennes de D.Meurois
  • Ainsi sognaient-ils de D.Meurois

• Pour qui ?

Pour toute personne désireuse de prendre en main la santé de son âme autant que de son corps physique en s’ouvrant au processus de guérison généré par les soins.

« Un être qui souffre ne souffre pas par hasard. »

Il apprend à travers l’épreuve qu’il traverse et il grandit car, bien souvent les épreuves sont des cadeaux que nous nous faisons à nous-mêmes, pour aller plus loin en nous et au-delà de nous.

La souffrance n’est pas une fatalité et certains mondes ne la connaissent plus.

Un accident ou une maladie sont des signaux pour nous faire entendre qu’une partie de nous n’est pas en accord avec une autre. Ce sont des rendez-vous imposés par notre vie supra-consciente qui deviendront des tremplins, lorsque nous les aurons compris et résolus.

Il arrive bien sûr qu’une trop grande souffrance nous fasse nous recroqueviller comme un cloporte sur nous-mêmes et ralentisse notre marche.

Notre guérison nous appartient.

Le thérapeute n’est qu’un outil par lequel l’énergie passe, il permet de prendre de l’altitude par rapport au nœud du problème.

Il apporte également les briques ainsi que le ciment qui vont nous permettre de nous reconstruire, mais jamais il ne pourra construire à notre place, parcourir notre chemin, car cela, nous sommes seuls à pouvoir le faire. — (Extrait de Lecture d’auras et soins esséniens).

• Pour quoi ?

La maladie peut prendre sa source dans l’enfance, dans le moment présent ou dans une autre vie.

Elle peut aussi avoir été générée par une façon erronée de comprendre un évènement, par un sentiment dévastateur, par une vieille culpabilité, peu importe, elle ne se trompe jamais de route et ira droit à l’organe ou à l’endroit qui lui correspond.

Elle mettra simplement quelques secondes à agir dans les cas d’un accident, quelques jours s’il s’agit d’un rhume ou quelques années pour un cancer.

L’entité-maladie ne comptabilise pas son temps, cette notion lui est étrangère car elle se nourrit en permanence des pensées non évacuées que nous émettons quotidiennement.

Les formes-pensées que nous émettons sont toutes à l’origine de nos maux actuels.

C’est aussi pour cette raison qu’il est important de retrouver nos vieux contentieux, nos nœuds non réglés et souvent oubliés car si notre conscient fait mine d’oublier, le travail de destruction ne cesse que lorsque tout est nettoyé.

Les outils utilisés par le thérapeute en soins esséniens 

La lecture d’Aura et le ressenti du thérapeute permettent d’identifier ces formes pensées, ces mémoires imprimées dans les corps subtils.

Beaucoup de personnes confondent les corps subtils et les auras qui s’en dégagent.

 Les corps subtils sont imbriqués les uns dans les autres tels des poupées gigognes.

Plus le corps est subtil, plus il est petit et à l’intérieur du corps physique et plus son émanation, que l’on appelle Aura, est grande. C’est inversement proportionnel.

L’Aura est comme une coquille de lumière au centre de laquelle évolue l’individu.

Elle l’entoure d’une radiance plus ou moins large, vivante, selon l’état d’âme et de santé de son “propriétaire”.

Chacune des auras met sept ans environ pour se développer. Sans doute une raison pour que les Esséniens comme d’autre peuples et civilisations  considéraient la majorité à l’âge de 21 ans, lorsque les 3 premières auras sont en place.

Les auras peuvent mesurer de quelques cm pour l’aura éthérique, la plus facile à percevoir, à plusieurs mètres.

Tout un apprentissage

Est nécessaire pour interpréter ce que l’on y voit car si certains la captent plus facilement que d’autres, en dehors d’une couleur de base qui évolue lentement au fur et à mesure de l’évolution de la personne à qui elle appartient, ce que l’on y voit peut peut être très différent d’un instant à l’autre.

On peut y trouver des signes de mal-être profond comme des émotions passagères, y découvrir certains maux avant qu’ils ne se déclarent au niveau physique.

Enfin, Il est a noté que aucun Soin Essénien ne peut se substituer à un traitement médical.

Le thérapeute ne soigne pas, ni ne guêrit pas mais apporte une aide aux corps de lumière, une amélioration aux niveaux des énergies, des corps subtils, réaligne les chakras,

En général 2 ou 3 séances suffisent.

 Il paraît judicieux de connaître quelle formation le thérapeute a-t-il suivi.

Voici les thérapeutes  Esséniens inscrit sur  « ces-ames « 

Les autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.